Publié le 16/05/2013

Sortie du premier album de Malakit

Né en 2007 sous l'impulsion de Juliette Rillard, un brin railleur, doucement mélancolique et parfois rageur, le projet MALAKIT a plusieurs fois changé de peau. Le sextuor originel s'est mué en quatuor pour évoluer vers un répertoire de chansons en français et en anglais, orchestrées à la manière pop anglo-saxonne. Le trio à cordes tisse avec brio des paysages sonores riches et variés sur lesquels planent, rugissent, minaudent les mélopées douces-amères ou furieusement psychotiques de Juliette. 

La musique du groupe compte de nombreuses influences brassant classique, jazz, pop jusqu'à la musique de film, évolue non loin de chez Bjork, va quelques fois frapper chez Patton et invoque même les esprits de Billie Holliday et d'Astor Piazzola au détour d'une chanson... Des références pointues qui appellent une grande exigence ainsi qu'une vraie légèreté dans l'interprétation, pour mieux servir la folie imprimée en filigrane dans chacune des notes et des mots de MALAKIT.

MALAKIT sort son premier album autoproduit, La Cour des Mirages, disponible en format numérique depuis le premier mai (Itunes, Deezer, Spotify, Amazon...)  et à découvrir sur l'Electrophone ici.

 

Rendez vous pour découvrir Pôle Nord Session du groupe, bientôt en ligne sur le site et diffusée sur les radios partenaires : radio Balistik, radio Béto, radio Campus Orléans, Radio Zef etc.